WWMeteorites hunting team
Les Winonaites


 
La météorite de Winona, qui a donné son nom à cette classe, fut découverte en 1928 lors de fouilles archéologiques en Arizona, à seulement 35 Km du très fameux Meteor Crater, le long de la mythique route 66. Elle se trouvait dans un réceptacle cubique formé par plusieures pierres plates, et apparemment ensevelit là après l’observation de la chute. La méthode de construction du « caveau » ressemblait beaucoup à celle utilisée par les indiens Sinagua, qui ont plus tard été effectivement identifiés comme les occupants du site de 1070 à 1275. Cette météorite de 24 Kg semble avoir fait l’objet d’un culte jusqu'à la disparition de la population, et est resté relativement bien conservée durant les 700 années suivantes, jusqu'à sa découverte. Cette histoire peut trouver des échos dans les météorites de Verkhniy Saltov, découverte durant les fouilles d’une ancienne capitale Khazar du VIII-X ème siècle (Ukraine), ou de Nogata qui est vénérée depuis l’an 868 dans un temple japonais.  
 
Les winonaites sont des achondrites primitives composées de larges cristaux de pyroxène, d’olivine et de sulfures mixtes de fer et nickel. Elles contiennent par ailleurs une grande proportion de ferronickel natif. Comme toutes les achondrites primitives, leur âge de formation est très ancien, environ 4,56 milliards d’années. 
 
On rapproche souvent les winonaïtes des inclusions silicatées que l’ont peut retrouver dans certaines sidérites silicatées de type IAB, comme celles de Zagora, Udei Station, Lueders... La météorite de Mount Morris (Wisconsin, 1937) présente d’ailleurs deux classifications différentes, winonaïtes ou sidérite IAB anormale, selon si l’on regarde dans deux catalogues de références très sérieux, respectivement le catalogue de Cambridge et le Meteoritical Bulletin ! 
 
Certaines météorites non groupées, comme NWA 1500, semblent suggérer un lien entre les winonaïtes et les ureilites, avec des caractéristiques minérales proches des ureilites, mais des caractéristiques chimiques transitoires entre les deux classes. 
 
On peut subdiviser les winonaites en trois sous-groupes : 
 
       * Les winonaites primitives, montrant une recristallisation partielle avec présence de reliques de chondres ou de chondres (parfois estimé de type pétrologique 5 !!!) 
          * Les winonaites typiques, montrant une structure totalement recristallisée et une équilibration chimique des minéraux complète 
          * Les winonaites évoluées, montrant une structure totalement recristallisée et plutonique


Météorite de Winona "en place" lors des fouilles de 1928