WWMeteorites hunting team
Les Lodranites


Les lodranites sont nommées d’après la chute, près de la ville de Lodran (Pakistan, 1868) d’une pierre de 1000g environ. Cette classe très réduite comprenant une trentaine de membres (pour une masse totale inférieure à 10Kg) est apparentée à la classe, quant à elle plus fournie, des acapulcoïtes. 
 
Ces deux groupes, indissociables car très concordants pour ne pas dire identiques chimiquement, sont le meilleur exemple des achondrites primitives : une texture achondritique, totalement recristallisée (pouvant cependant contenir certains reliquats de chondres dans le cas des acapulcoïtes), avec une chimie typiquement chondritique. Les rapports isotopiques pour l'élément oxygène montrent que le corps parent commun des lodranites/acapulcoïtes était à la base très hétérogène, incluant des matériaux dont le degré d’oxydation se situait entre celui des chondrites de type E et celui des chondrites de type H. 
 
Les lodranites semblent avoir subit un métamorphisme thermique plus fort que les acapulcoïtes, à des températures variant de 1050 à 1200 °C, et laissant une matrice aux cristaux plus grossiers, sans aucun reliquats de chondres. Cette seule différence structurelle, étant très/trop subtile dans ceratains cas, il est dans l’air du temps de regrouper les nouvelles météorites du genre, avec quelques exceptions, sous le terme « famille des acapulcoïtes/lodranites » sans plus de précision, en grande partie pour éviter les classifications abusives, faite pour des raisons purement mercantiles (les prix variant d’un facteur 5 a 20 entre les deux classes!)

NWA 4529, lodranite, masse principale