WWMeteorites hunting team
Les chondrites CR


Les chondrites de type CR, qui doivent leur nom à la météorite de Renazzo tombée en Italie en 1824, sont des chondrites carbonées riches en métal. Celui-ci, avec une teneur volumique de 5 a 8%, est généralement répartis dans une matrice carbonée et hydratée qui représente elle même au total environ 40% en terme de masse ces météorites. On le trouve aussi au contact des chondres, de type majoritairement porphyritiques, qui constituent la lithologie principale.  
 
On peut occasionnellement découvrir dans certaines CR de la kamacite sous forme de ce que l’on pourrait appeler des « chondres métalliques », petites sphérules de métal identiques à celles qui caractérisent les Bencubbinites. Les CR sont d’ailleurs très proches des chondrites CH et CB, qui montrent elles aussi un taux de métal élève, sont de composition isotopique de l’oxygène semblable et présentent un rapport Mg/Si proche de l’abondance solaire typique. 
 
Presque toutes les CR sont des roches ayant subit une altération aqueuse modérée, et sont classifiées CR2. Parmi les trois exceptions que sont NWA 1152, Sah 00182 et Shisr 033, et qui ont toutes été préalablement définie CR3, seul la dernière n’a pas encore vue sa classification révisée (NWA 1152 et SAH 00182 étant désormais C3-ung). 
 
A noter, la météorite de Tafassasset, achondrite primitive non différenciée proche des brachinites, montre une similitude avec les CR notamment au niveau des isotopes de l’oxygène, même si aucune relation génétique directe n'a put à ce jour être clairement établie.

Renazzo, la météorite éponyme des chondrites CR