WWMeteorites hunting team
Les chondrites CK


Les chondrites de type CK sont nommées d’après la météorite de Karoonda, tombée en Australie en 1930. Le nombre de météorites de cette classe est resté très limité jusqu’à la découverte de la richesse des déserts chauds et froids en ce qui concerne la recherche de météorites. 
 
On a pendant très longtemps pensé que comme les autres chondrites carbonées, les CK restaient proches du type primitif, le type 3 (la majorité étaient soit classifiées CK3, soit CK4). La découverte de météorites de types CK5 puis CK6 a montré qu'une l’altération métamorphique, même intense, était monnaie courrante pour ce groupe de chondrites, au contraire des autres classes de chondrites carbonées où cela reste exceptionnel. Paradoxalement, c’est justement dans les classes normalement pétrologiquement les plus primitives (CV, CR ... toutes de type 3) que les exemples les plus métamorphisés on été découvert (CV7, CR7... presques des achondrites primitives). Les CK qui sont elles couramment de type pétrologique bas à élevé (3, 4, 5, et 6) n’ont pas de représentante en type 7! 
 
De nature très oxydées et très riches en matrice (75%), les CK sont rapprochées des CO et des CV de par leur rapport isotopique de l’oxygène et de par certains comportements chimiques proche. Il est d’ailleurs à noter que quelques membres désormais connus pour être des chondrite CK, furent tout d’abord classifiés en CV4 ou CV5...

Maralinga, CK4, trouvaille autralienne de 1974