WWMeteorites hunting team
Les Acapulcoïtes


Les acapulcoïtes sont nommées d’après la chute d’une pierre de 1914g, près de la ville d’Acapulco (Mexique, 1976). Cette classe très réduite de 40 membres (pour une masse totale supérieure à 22Kg) est apparentée à la classe des lodranites. 
 
Ces deux groupes indissociables (car très concordants pour ne pas dire identiques pétrologiquement) sont le meilleur exemple des achondrites primitives : une texture achondritique, totalement recristallisée (quoique pouvant contenir certain reliquats de chondres), avec une chimie néanmoins tout à fait chondritique. Leur rapports isotopiques (pour l’oxygène) montrent que le corps parent des lodranites/acapulcoïtes était à la base très hétérogène, incluant des matériaux dont le degré d’oxydation se situait entre les chondrites de type E et les chondrites de type H. 
 
Les acapulcoïtes semblent avoir subit un métamorphisme thermique moins fort que les lodranites, à des températures évoluant de 950 à 1050 °C, et laissant une matrice aux cristaux moins grossiers, avec parfois reliquats de chondres. Cette différence, très difficile à juger, étant techniquement presque la seule à justifier deux groupes distinct, il est dans l’air du temps de regrouper et classifier les nouvelles météorites du genre, avec quelques exceptions, sous le terme « famille des acapulcoïtes/lodranites » sans plus de précision, en partie pour éviter les abus de classification de roche plutôt acapulcoïtiques ou ambiguë en lodranites pour des raison purement mercantiles (les prix variant d’un facteur 5 a 20 !).

Monument Draw, la deuxieme acapulcoïtes découverte (Texas, 1985), et ses larges veines de métal